Colporteur de chansons

14, 15, 16 et 17eme semaine de colportage

Namaste tout le monde,


Me voilà revenu d'une belle escapade de 20 jours dans les montagnes de l'Himalaya.


Quand j'étais enfant je n'aimais pas me ballader. J'avais l'impression de marcher dans le vide et je préfèrais courir après un ballon. Pendant ce trek, j'ai apprécié l'usage de mes jambes pour aller découvrir de nouvelles contrées et admirer la vie locale.


La vallée des Annapurnas est très encaissée, en longeant la puissante rivière on peut se trouver entouré de plusieurs parois de plus de 3000 mètres d'altitude. Le décor change constamment tout au long du trek.

Plus on grimpe en altitude et moins la nature est abondante. Aux environs de 1000 mètres, ce sont les forêts (parfois la jungle) qui regorgent de plantes, d'arbres, d'oiseaux, d'insectes.

Les derniers rhododendrons en fleurs resplendissent alors que la montagne du Dhaulagiri du haut de ses 8167 mêtres d'altitude s'apprête à se faire recouvrir par les nuages qui ne parviennent pas à la survoler.

.

 

Comme pour mon voyage, je suis parti seul en pensant qu'il sera alors facile de faire des rencontres. A peine 30 minutes de marche, je rencontre Marc et Céline, des francais avec qui je vais partager 7 jours de chemin.

Le 6eme, après avoir gouté au "chang", le cidre local, je vois Marc qui débarque avec un énorme gâteau au chocolat sur lequel brillent 24 bougies...délicieuse surprise pour mon anniversaire!

 








Nos chemins se séparent quand Marc tombe malade. Je décide de quitter le circuit classique pour faire un petit détour par le lac de Tilicho, le lac le plus haut du monde avec ses 4920 mètres d'altitude.

 

Après une heure de marche, je rattrape Peimen, un norvégien avec qui j'ai partagé la croisière en bateau entre l'Iran et Dubaï.

Ensemble nous grimpons jusqu'au fameux lac long de 4km tout recouvert de neige. Durant l'ascension nous apercevons des troupeaux d'animaux qui s'apparentent au daim.  Nous sommes les pieds dans la neige juste au dessous des nuages. On a l'impression de pouvoir les toucher, c'est superbe!

 


Nous pensons que peut-être un léopard des neiges nous observe alors que nous cherchons sa proie favorite le "blue ship" (mouton bleu). Mais nous rentrons sans en avoir vu ...enfin c'est ce que nous croyions. Nous apprendrons 3 jours plus tard que le mouton bleu est cet animal qui ressemble au daim et que nous avons vu auparavant.

 

 


Ensuite, nous approchons du col du Thorong et ses 5400 mètres. La température est de - 3 degrés mais le vent glacial nous donne l'impression qu'il fait -20 . Le taux d'oxygène diminue avec l'altitude et on se retrouve facilement essouflé. Il vaut mieux avancer doucement afin que le corps s'acclimate et éviter ainsi le mal des montagnes (maux de tête et/ou manque d'appétit en raison du changement d'altitude).

Après 2 heures d'ascension nous parvenons au sommet du "Thorong pass" et nous commencons une longue descente de l'autre côté du col qui nous fait quitté la neige pour la pierre. Les premières apparitions d'herbe se feront en dessous de 4000 mètres.


Espen dans la descente


Ma dernière semaine de trek, je la fais davantage en solo et je rencontre alors plus facilement les habitants. Beaucoup de népalais sont heureux de m'aider à enrichir mon carnet de Népali (la principal langue Népalaise). Je suis content de voir que nombre d'entre eux aiment chanter. Je découvre davantage le mode de vie de ces montagnards qui vivent essentiellement de leurs récoltes (riz, pommes de terre, millet, lentilles, maïs...) cultivées en terrasse.


La plupart des népalais que j'ai rencontré mangent 2 repas par jour et toujours le même: "le dhal bat".C' est un plat à base de riz, de légumes (choux, pommes de terres, carrotes...) et de lentilles. Ces dernieres sont essentielles dans l'alimentation des végétariens car elles remplacent la viande grace à leurs protéines. Dans cette région des Annapurnas, beaucoup sont boudhistes et appliquent une règle fondamentale qui est de ne pas tuer ni manger d'animaux.


Le Yak qui ressemble à une vache bien poilue est précieux pour les agriculteurs. Il permet de labourer les champs, procure du lait (je trouve d'ailleurs excellent le fromage de Yak) et ses bouses sont récupérées pour enrichir la terre ou pour allumer un feu de cuisine.


 Ce yak nous a observé manger tout au long d'un repas


Le fruit le plus répandu dans les altitudes est la pomme et les nombreux petits hôtels-restaurants proposent des tartes aux pommes ou des crumbles. 


Après plus de 250 km de marche, j'ai dévale les mollets bien endurcis, la dernière colline qui plonge dans le lac de la ville de Pokhara. Après 20 jours de Trek dans les montagnes, il m'est particulièrement désagréable de sentir la fumée des pots d'échappement des motos, d'entendre les klaxons des bus, de voir des panneaux publicitaires ou des magasins remplis de gadgets. Je suis déjà tenté par des patisseries alors que je n'ai pas faim.


des villageois au dessus de Pokhara


Ma vie de trekeur dans les montagnes était simple et apaisante (manger et marcher).

  Je perds de ma tranquillité d'esprit dans la ville et son agitation. Des rabateurs me sollicitent deja afin que je séjourne dans leur hôtel respectif.

 

Loin du quartier touristique de Pokhara, je me suis rendu hier (9 mai) au Chetana Children Center (CCC). J'ai eu droit à un accueil chaleureux des 6 enfants présents et de leurs éducateurs alors qu'ils étaient en pleine séance de travail scolaire. Enfin, je parvenais au CCC.

Nous nous sommes présentés et ensuite j'ai fait la visite des locaux. Chaque jour je présenterai une partie de mon voyage et pourrai colporter une partie de ma récolte de chansons. Je resterai au CCC pendant 2 semaines au bout desquelles je déciderai de la suite de mon parcours.


Je profite de ce message pour solliciter les écoles et centres de loisirs qui ont enrichi ma récolte de chansons afin qu'elles m'envoient svp leur adresse e-mail à :


pierre.bouguierlaposte.net  


Merci à tous pour votre soutien et vos messages. 


Peli betanla

 

Pierre


Publié à 01:45, le 10/05/2008, dans Projet entre France et Nepal, Pokhara
Mots clefs : Chetana Children Center



Commentaire sans titre

{ 23:10, 10/05/2008 } { Publié par annick }
merci pierre je pense que tu as bien mérité le repos après ces 20km de marche .Vas tu de réhabituer au bruit et à la société de consommation .Pas sur??

B.R.A.V.O.

{ 22:33, 12/05/2008 } { Publié par Laetitia (amie d'aurélie) }
Félicitation pour ton superbe voyage et merci de nous le faire partager par ta belle écriture...
Tout ça est vraiment impressionnant, on t'imagines là bas au loin, perdu dans la montagne c'est énorme !
bonne continuation, profites en bien :)

felicitation

{ 19:30, 13/05/2008 } { Publié par fabien }
un grand bravo, pour ton séjours, je trouve ca vraiment exelent, continu comme ca et j'esper tjs que ca se passera bien, j'ai tjs aussi hate de voir la suite de tes aventure, allez ti bohomme a bientot...

Ecole Sainte Anne Montjean

{ 10:42, 16/05/2008 } { Publié par Anonymous }
Bonjour
Nous voyons que tu es arrivé au Népal.
Nous espérons que tout va bien,que tu vas rentré avant les grandes vacances,nous suivons toujours ton parcours.
On espère que tu as récolté beaucoup de chansons.
Nous t' embrassons et nous attendons ton retour.
Au revoir
Tous les élèves de l'école

popop

{ 17:14, 17/05/2008 } { Publié par Anonymous }
salut pierre on pense a toi

Commentaire sans titre

{ 16:09, 2/06/2008 } { Publié par emilie }
Namaste bai!!!
eckdum kushi laïgio ma laï ! tu demandera a tes amis nepalis pour la traduction, en essayant de bien prononcer!!
je reve d etre a ta place mais moi aussi je repars bientot avec kalia et mes parent....je serais au nepal octobre prochain pour un mois...saison que je connais pas encor au nepal.
je te souhaite d apprecier chaque instant,et de savourer avec tes yeux et tes oreilles mais aussi ta bouche, ton nez...tout est bon a prendre au nepal!
ramro sanga bosnus nepal ma...potchi betonla mero sathi!

Commentaire sans titre

{ 17:41, 12/06/2008 } { Publié par Lucie de bettelainville }
Au faite quesqui tes arrivé au doit ?


Lucie de l'école de bettelainville

<%EntryTitle%>

{ Publié par <%EntryAuthor%> }
<%EntryBody%>
Publié à <%EntryTime%>, le <%EntryDate%>, dans <%EntryCategory%>, <%Localite%>
Mots clefs : <%Tags%>

{ Page précédente } { Page 223 sur 272 } { Page suivante }

Menu

0. ACCUEIL et QUI SUIS JE
1. BAP DI BOUP
2. COLPORTEUR DE CHANSONS
3. DUO avec MATTHIEU HAMON
4. ENCHANTE
5. LES CHOEURS ENSOLEILLES
6. LE VOYAGE DE TUNGA
7. MEME LES WATTS
8. MEME PAS PEUR
9. ZEKETOUM
Agenda
Audio et video
CONTACT @ et tel
Divers apres le voyage
presse, radio
Projet entre France et Nepal

Rubriques

Des arbres et des hommes
Facebook pierre
Facebook Mémé les watts
Manu Grimo
M'zelle Magali
Olivier Hédin- Cie Oh!

:

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos

La carte des lieux visités





«  Septembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 




<%letter%>