Colporteur de chansons

23ème semaine de colportage retour

Bonjour à tous,


Voici ma dernière semaine de nomadisme, entre Munich et Montjean.


Des supporters qui aiment la fête


Dimanche 8 juin, je quitte les supporters allemands pour rejoindre leur pays et Munich. J'y retrouve Hervé professeur des écoles à l'école française Munichoise appelée "Lycée Jean Renoir". Pour la première fois depuis mon départ je regoûte au fameux "fromage-salade-vin rouge" qui sent bon la France alors que les voisins crient à chaque but allemand (Allemagne-Pologne).


Hervé et ses amis


Le lendemain je revois les enfants (français pour la plupart) de la classe d'Hervé. Ils m'ont réservé des poésies théatralisées ainsi que de beaux dessins légendés racontant l'histoire de Tunga.

Je leur montre des photos de mon voyage entre deux chansons récoltées. Cela suscite de nombreuses questions.

L'après-midi je préfère prendre le train pour Stuttgart, je veux être rendu le soir à Waiblingen chez Isolde et Ghérard. Ce couple allemand est venu plusieurs fois en Mayenne par le biais du jumelage entre la ville de Mayenne et celle de Waiblingen. Nos discussions passionnées (en anglais) nous font oublier le temps qui passe. Oups, il est temps d'aller dormir car le lendemain matin un colportage m'attend.


  Entre Isolde et Ghérard


8h, la clochette sonne l'arrivée de Claudia ma fidèle traductrice. A l'école, les enfants se rappellent bien de l'histoire de Tunga. Par contre ils ne se rappellent pas du pays d'où je viens et pourquoi j'y suis allé. Je leur raconte le voyage de leur chanson avant que nous la chantions tous ensemble. Celle-ci parle des différences entre les animaux, "elles ne nous dérangent pas et on espère que c'est pareil pour vous".



Puis c'est en train que je traverse la frontière franco-allemande. Dans la gare de Forbach tout le monde parle français, même la dame qui annonce le départ des trains, pas de doute j'y suis!


Passage de la frontière Franco-allemande


Jean, un ami rencontré en Inde 2 ans auparavant est là pour m'accueillir. Au coucher du soleil nous allons pique niquer dans la forêt où il a joué toute son enfance. Une petite ballade idéale pour la digestion. nous..."stop ne bouges plus" me dis Jean, un sanglier et ses petits broutent l'herbe non loin. Ne les dérangeons pas, tout comme ce chevreuil....trop tard il nous a repéré et a déguerpi en vitesse.


                                   Jean


Une nuit de palabres plus tard plus une matinée de rédaction sur le blog je reprends en stop la route vers Metz et Bettlainville. Là-bas mon copain des vendanges Pierre m'attend. Sa copine Anne Cécile (directrice de l'école) est chef de coeur. A l'occasion de ma venue elle a invité ses choristes à venir partager une soirée musique. Que c'est agréable de chanter ensemble des classiques de la chanson française (je veux du soleil...).

 

A 75 ans, Pierre roule à vélo plus de 6000km par an


Le lendemain, c'est avec les enfants que je chante les chansons récoltées. Ils sont toujours aussi débordants d'énergie et semblent apprécier la récolte de chansons. J'aimerai rester avec eux tout l'après-midi mais le train pour la capitale ne m'attendra pas.

Le métro parisien est bondé, c'est difficile de monter à bord avec mon gros sac (plus de 20 kilos). Je rejoins tout de même Bondy et l'appartement de mon copain d'enfance Cyril et de son amie Christelle pour une nuit parisienne.


Christelle et Cyril


Vendredi 13, c'est le grand jour! Après 5 mois et 5 jours je réalise en stop les 20 derniers kilomètres qui séparent la gare de Laval de mon village Montjean. Avant de poser mes bagages à la maison je repasse dans les 2 écoles montjeanaises, guitare à la main et harmonica à la bouche. Les professeurs n'ont rien dit aux enfants, SURPRISE!!!!



Quel plaisir de revoir toutes ces têtes illuminées.

Les questions jaillissent, "c'était bien ton voyage?", "les objets ils sont différents dans les autres pays?", "tu peux nous chanter une chanson?".

Les enfants dansent sur la chanson bulgare puis chantent le refrain de la chanson népalaise. Je prends mon pied et je crois bien que je ne suis pas le seul!

 

Nous avons plein de choses a échanger mais on reporte ça à la prochaine rencontre quand je passerai cette fois-ci avec des photos et vidéos.

 

 

photo de famille


Le soir je retrouve ma famille, j'ai l'impression de l'avoir quittée une semaine auparavant. Mes nièces Louna et Manon m'ont même reconnu, elles ont fait beaucoup de progrès de langage..


Ce n'est pas fini!

Prochains messages, les 2 prochaines semaines de colportage dans les écoles françaises.

En attendant, merci à tous pour vos messages.


Pierre.


Publié à 11:08, le 18/06/2008, dans Periple entre France et Nepal, Montjean
Mots clefs :



Bravo Pierre

{ 17:13, 18/06/2008 } { Publié par Anonymous }
Félicitations de la part d'un collègue de ton papa

Bruno


<%EntryTitle%>

{ Publié par <%EntryAuthor%> }
<%EntryBody%>
Publié à <%EntryTime%>, le <%EntryDate%>, dans <%EntryCategory%>, <%Localite%>
Mots clefs : <%Tags%>

{ Page précédente } { Page 220 sur 274 } { Page suivante }

Menu

AGENDA
0. ACCUEIL et QUI SUIS JE
1. BAP DI BOUP
2. COLPORTEUR DE CHANSONS
3. DUO avec MATTHIEU HAMON
4. ENCHANTE
5. HUGUETTE THE POWER
6. LE VOYAGE DE TUNGA
7. MEME LES WATTS
Audio et video
CONTACT @ et tel
Divers apres le voyage
Les choeurs ensoleilles (ancien projet)
Meme pas peur (ancien projet)
Periple entre France et Nepal
Zeketoum (ancien projet)

Rubriques

Des arbres et des hommes
Facebook pierre
Facebook Mémé les watts
Manu Grimo
M'zelle Magali
Olivier Hédin- Cie Oh!

:

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos

La carte des lieux visités





«  Novembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 




<%letter%>