Colporteur de chansons

Sixième colportage à Lovech

Sixième colportage à Lovech

La semaine dernière, je suis resté près d'une semaine à Lovech en Bulgarie. C'est à l'école Vassil Levski (un révolutionnaire très célèbre en Bulgarie) que j'ai colporté ma récolte jeudi 24 janvier. J'y ai rencontré trois classes accompagnées de Cornelia la directrice qui maitrise très bien le Français.


A la première classe, j'ai chanté une chanson récoltée à  courbeveille par la classe de Béatrice "Si tu as de la joie au coeur frappe dans tes mains". C'est avec surprise que j'entendais la classe suivante me chanter la même chanson mais version Bulgare. Je leur ai d'ailleurs proposé de rajouter la dernière phrase "Si tu as de la joie au coeur reprend tout". Ils étaient tous enchantés et il régnait une ambiance très chaleureuse (comme en Roumanie, certains n'arrivaient pas à croire que j'étais un "vrai français" et ils m'ont demandé des signatures).  

 

Je suis revenu le lendemain pour rencontrer la troisième classe qui m'a chanté deux chansons traditionnelles bulgares. Avant de partir, je suis retourné voir la classe de Mme Dimitrova (la deuxième) qui m'avait invité et réservé une surprise. Ils ont été "impressionné" par l'histoire de Tunga et par le projet "Colporteur de chansons" et tenaient à me remercier. Ils m'ont offert un petit tableau du très célèbre pont de Lovech (le seul pont couvert d'europe) et deux figurines de danseurs traditionnels bulgares. Une lettre de voeux accompagnait le tout et concluait que les plus belles choses de la vie ne sont pas celles qui font le plus de bruit.  

 

 


Merci à tous. Je fais un petit coucou aux deux classes du lycée Eskar Yossif que j'ai rencontré et à leur professeur Imaila et Baptiste (et Galia).


Publié à 03:05, le 29/01/2008, dans Periple entre France et Nepal, Istanbul
Mots clefs : lovech


Troisieme semaine de colportage

Troisieme semaine de colportage

Zdravei (Salut en bulgare), 


Me voici dans le nord de la Bulgarie a Lovech, au bord des montagnes des Balkans qui séparent le pays en deux.


Après avoir bien profité des bains thermaux de Budapest ou j'ai eu le temps de perdre aux échecs (une partie dans une piscine extérieur a 38 degrés), je suis parti pour la Roumanie. 


Sandor, un routier hongrois m'a transporté de Budapest à la frontière Hongro-Roumaine avec une petite halte chez sa maman qui m'avait préparé soigneusement une belle assiette de 7 oeufs sur le plat!   

 

Première étape roumaine a Timisoara chez Petru qui m'a fait gouté les spécialités roumaines dont la soupe aux tripes. Puis je repartais le lendemain pour Novaci, petite ville dans les montagnes enneigées des Carpates. J'ai été accueilli dans la ferme de Gico et Mariata. Ce sont les parents d'Anna (et Giorgiata) qui vient souvent en Mayenne. Je me suis regalé avec les spécialités comme le sarmale ou le mamaliga. Ici presque toute la nourriture est faite "maison" grace a la vache, les deux cochons, les oies, les poules et le jardin de la ferme (beurre, crème fraiche, fromage, viande...).


Après une matinée de colportage et de récolte, je suis allé me ressourcer dans une petite montagne non loin. J'y ai rencontré un berger qui ramenait son troupeau de moutons encadré par un chien. Ils rentraient tranquillement au village alors que le soleil qui avait disparu derrière les montagnes donnait un dégradé de couleurs somptueux dans le ciel.



Mardi, j'ai pris le ferry entouré des poids lourds pour traverser le fleuve Danube (encore lui!) et poser mes premiers pas sur les terres bulgares. L'écriture en Bulgarie est Cyrillique. Pour vous donner une idée, Bulgarie en cyrillique ça donne: България.


Il y a de la neige partout si bien que les champs ressemblent a des mers de neige. Peu de soleil, la température dépasse rarement les 0 degrés mais je m'en contente très bien car il y a 2 semaines il faisait - 20 degrés.


 

L'acceuil de Galia et de ses parents est formidable et je goûte à nouveau des spécialités locales (qui s'apparentent parfois beaucoup a celles de la Roumanie).


Attention colportage en vue! 


Publié à 10:38, le 24/01/2008, dans Periple entre France et Nepal, Lovech
Mots clefs : lovechtroisiemesemaine


<%EntryTitle%>

{ Publié par <%EntryAuthor%> }
<%EntryBody%>
Publié à <%EntryTime%>, le <%EntryDate%>, dans <%EntryCategory%>, <%Localite%>
Mots clefs : <%Tags%>

Menu

AGENDA
0. ACCUEIL et QUI SUIS JE
1. BAP DI BOUP
2. COLPORTEUR DE CHANSONS
3. DUO avec MATTHIEU HAMON
4. ENCHANTE
5. HUGUETTE THE POWER
6. LE VOYAGE DE TUNGA
7. MEME LES WATTS
Audio et video
CONTACT @ et tel
Divers apres le voyage
Les choeurs ensoleilles (ancien projet)
Meme pas peur (ancien projet)
Periple entre France et Nepal
Zeketoum (ancien projet)

Rubriques

Des arbres et des hommes
Facebook pierre
Facebook Mémé les watts
Manu Grimo
M'zelle Magali
Olivier Hédin- Cie Oh!

:

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos

La carte des lieux visités





«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 




<%letter%>