Colporteur de chansons

Treizieme semaine de colportage

Treizieme semaine de colportage

 

Namaste!


A côté de Rishikesh se trouvent côte-côte Laxman Jula et Ram Jula, 2 villages où l’on voit autant de touristes que d’indiens locaux. Il faut dire que le décor est charmant. Le large Gange traverse ces 2 villages et deux ponts pour piétons sont pendus entre les deux rives au creux des montages.

 

 

 

Rishikesh attire les touristes pour son charme mais aussi pour la pratique du yoga, on l’appelle même “la capitale mondiale du yoga”. Le yoga est une discipline spirituelle et corporelle qui consiste à apaiser le corps et l'esprit par le biais d'exercices d'assouplissements. Je n’ai pas pratiqué de yoga mais j’ai pu constater ses vertus en rencontrant cet homme de 98 ans fier de me montrer sa vivacité et sa souplesse en mettant rapidement ses deux pieds derrière la tête. Vous pouvez le faire vous?


Des forêts qui arborent les monts débarquent de nombreux singes qui vivotent alors tranquillement au milieu des humains. Fasciné par cet animal, depuis toujours j’ai tenté d'entrer en contact avec certains d’entre eux. J’ai rapidement compris que seul la nourriture les intéressait.


                            


 

Je n’ai donc pas joué avec les singes mais plutôt avec ma guitare à ma guest-house (petit hôtel). J’y ai rencontré plusieurs musiciens dont deux homonymes étrangers, Peter l’Américain guitariste et “Pédro” l’Argentin joueur de tables, avec ses percussions indiennes.

Nous avons passé de bons moments à partager de la musique, notamment avec Daniel un argentin qui voyage avec sa mandoline.


 

 

                                   .


C’est avec Jo (Joaquim) le lyonnais que j’ai partagé ma chambre. Sa priorité en arrivant à Rishikesh a été d’acheter un réchaud à gaz. Ainsi tous les matins on pouvait savourer le “Jo Tchai”.

 

 

 Recette du Jo Tchai:

 

. Faites bouillir de l’eau avec du thé noir.

. Ajouter la même quantité de lait et faire chauffer.

. Ajouter cardamone, clous de girofles et gingembre (épices).

. A votre guise, ajouter (ou non) sucre ou de préférence du miel.

 

 

                                      


Un après-midi je décide de rejoindre la grande cascade qui se trouve à 5km de là. Arrivé près du but, j’aperçois des femmes perchées dans les arbres la faucille à la main. Elles m’indiquent que j’ai raté le sentier menant à la cascade. Curieux de voir la suite de mon chemin je poursuis mon ascension jusqu’à ce que je découvre une vallée où se niche un village au milieu des rizières.


Je le contourne et grimpe un peu plus pour enfin m’asseoir et observer le spectacle. Des villageois sont dans les champs, d’autres vont chercher de l’eau, la bassine sur la tête.  Plus haut, des paons mangent, alors que des oiseaux  (jamais vu jusque là) les dominent du haut de leur perchoir.


 

 

 
 

 

Un homme, la soixantaine sort du village et se dirige vers moi. Il m’invite à boire le tchai puis à rester dormir quelques jours. Cet homme c’est Chandan, un ancien docteur qui a l’habitude d’héberger les touristes égarés ou curieux comme moi. “Une récolte à l’école du village ne devrait pas poser de problème” me confie t-il.       

                

Chandan et sa femme Tchivali

 

Un tchai et une nuit plus tard, je me retrouve à la même place, avec cette fois-ci le nécessaire pour rester 2 nuits.

Je suis parti dans la jungle chasser les animaux avec mon appareil photo. Les prédateurs du coin sont l’ours que l’on ne voit jamais et le tigre. Le tigre s’est rendu plusieurs fois à l’intèrieur du village, autrefois à l’affùt de sa proie de secours le chien. Cet animal nocturne préfère  le daim puis la vache. Ensuite vient le chien…et après c'est l’homme. Je n’ai pas vu de tigre mais quelques daims et beaucoup d’oiseaux dont j’ignore les noms. Tous sont très beaux et enchantent la Forêt de Patna.



A Patna j’ai aussi récolté une chanson mais j’y reviendrai car j’en ai déjà beaucoup dit.


Je suis à Pokhara depuis 4 jours. J'ai reporté 2 fois mon départ pour le trek. Affaibli par une journée de fiêvre, je reprends des forces pour partir randonner. Depart prévu le 19 avril.



Féri bétanla (à bientot  en népali). 


Publié à 04:01, le 17/04/2008, dans Periple entre France et Nepal, Pokhara
Mots clefs : ChandanPatnaTchai


<%EntryTitle%>

{ Publié par <%EntryAuthor%> }
<%EntryBody%>
Publié à <%EntryTime%>, le <%EntryDate%>, dans <%EntryCategory%>, <%Localite%>
Mots clefs : <%Tags%>

Menu

AGENDA
0. ACCUEIL et QUI SUIS JE
1. BAP DI BOUP
2. COLPORTEUR DE CHANSONS
3. DUO avec MATTHIEU HAMON
4. ENCHANTE
5. HUGUETTE THE POWER
6. LE VOYAGE DE TUNGA
7. MEME LES WATTS
Audio et video
CONTACT @ et tel
Divers apres le voyage
Les choeurs ensoleilles (ancien projet)
Meme pas peur (ancien projet)
Periple entre France et Nepal
Zeketoum (ancien projet)

Rubriques

Des arbres et des hommes
Facebook pierre
Facebook Mémé les watts
Manu Grimo
M'zelle Magali
Olivier Hédin- Cie Oh!

:

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos

La carte des lieux visités





«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 




<%letter%>